ARRETE(z)... restons-en là!

Publié le par PEILLE 2008

Merci Monsieur le Maire.
Merci d’avoir retiré votre arrêté
Merci d’avoir écouté notre épicier
Avouez qu’un peu de concertation, avec la population et avec certains de vos adjoints qui disent ne pas avoir été informés, aurait évité d’avoir à vous dédire !
Merci surtout à la période pré électorale, qui fait préférer la reculade, à nos courageux candidats, plutôt que de perdre des voix.
Désormais, nous en sommes sûrs, Ubu a détrôné Badola.

Publié dans HUMEUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article