Mélancolie serait un compliment !

Publié le par PEILLE 2008

Qualifier de mélancolique le climat à Peille serait un compliment. J’ai plus envie de parler d'apathie et de tristesse, rien ne nous enthousiasme, point d’élan, point de projet structurant. Faire campagne c’est donner envie, donner à espérer, donner de la joie de vivre de la confiance dans l’avenir. Je ne croise que des non événements, des visages de candidats qui se veulent ouverts et conviviaux et qui ne sont que tendus. Je ne remets pas en cause les personnes, je constate ! Une campagne électorale devrait être une fête, un forum permanent ou les idées des uns et des autres seraient mises en commun. Que de matière grise gâchée par un marquage électoraliste où seul le résultat compte. Si en campagne, moment de communication essentiel, nous ne communiquons pas avec les candidats, nous ne confrontons pas nos points de vue… alors qu’en sera-t-il demain une fois que vous serez élus dans le huis clos des conseils municipaux ? Vous voulez garder le pouvoir… et bien gardez le ! Le pouvoir ? Avez-vous au moins compris ce que c’est ? J’ai vraiment le sentiment que non ! Avant même d’avoir été élus ou réélus vous êtes assis, inquiets, mal assurés, incertains. Passée l’euphorie de la victoire (pour certains) vous serez de nouveau sans projet à gérer tant bien que mal un quotidien sur lequel par vos manques de méthodes et de projets vous n’aurez pas prise. Dommage pour nous autres citoyens, nous avons tellement envie de changement. Ensemble pour prendre le pouvoir à Peille, alors que c’est à Peille qu’il faut redonner l’imagination, l’espoir et le gout de la réussite. J’ai vraiment le sentiment que c’est une élection pour rien ! Nous n’avons pas fini d’être la risée de nos élus voisins, départementaux voir plus haut encore. Peille vaut bien plus que cela ! Jacky Marcotte

Publié dans HUMEUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Blicq Christian 27/01/2008 12:57

Candidat sur L'avenir de Peille agir enssemble, je me sent nullement mélancolique, chaque semaine avec d'autre nous allons a la rencontre des gents et avec eux sans polèmique échangeons sur nos propositions, l'aceuil est sincère chaleureux, et constructif.Le poste d'observateur et sans doute plus facil que d'acteur.@+Christian