«Dérapage des dépenses locales»: les régions et les départements protestent aussi"

Publié le par PEILLE 2008

Comme l'Association des maires de France (voir nos infos de ce jour), l'Association des régions de France (ARF) et l'Assemblée des départements de France (ADF) ont protesté, chacune vendredi, contre les propos du ministre du budget Eric Woerth, liant l'aggravation du déficit public de la France à un «dérapage des dépenses des collectivités locales» (voir nos informations en lien ci-dessous).
«Une fois de plus, le gouvernement n'assume pas sa mauvaise gestion!», s'indigne Alain Rousset le président de l'ARF, dans un communiqué.
Selon lui, si le déficit de l'Etat s'accroît en un an de plus de 5%, c'est «tout simplement parce que le gouvernement a volontairement diminué ses recettes fiscales, notamment lors du vote de la Loi TEPA en août dernier». «Les collectivités territoriales ne sont pas responsables de ce mauvais résultat. La loi les oblige à voter leur budget en équilibre contrairement à l'Etat», affirme-t-il. Soulignant la «responsabilité totale» du gouvernement, il estime que «non content de transférer des charges de fonctionnement sans donner les moyens équivalents lors des lois de décentralisation, l'Etat ne cesse de faire les poches des collectivités dans des domaines où il est seul compétent».
«En stigmatisant les collectivités territoriales, le gouvernement veut bien sûr désigner un coupable et se défausser, mais surtout les prévenir qu'il ne leur versera plus les dotations qu'il leur doit au même niveau que les années antérieures, puisque "les caisses sont vides", a estimé pour sa part le président de l'ADF, Claudy Lebreton (PS) dans un communiqué. «Il n'y a pas de responsabilité à partager. Le désendettement de la France est l'affaire du gouvernement», assure-t-il, affirmant que «les caisses sont vides parce que le gouvernement a notamment choisi de renoncer à 15 milliards d'euros de marges de manoeuvre dans le paquet fiscal». «Ce sont ces milliards qui lui manquent aujourd'hui pour affronter une dégradation prévisible de la situation économique», déclare M. Lebreton.
Il souligne que «les collectivités territoriales, en 2007, ont équilibré leurs budgets de fonctionnement, malgré l'impact des transferts de compétences non compensés financièrement par l'Etat», et qu'elles «ont de plus maîtrisé leur endettement, qui ne s'élève en 2007 qu'à 135 milliards d'euros, contre plus de 1.200 milliards pour l'Etat».  31  Mars 2008
vu sur le site de l'AMF

Publié dans INFORMATIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

christine 11/04/2008 10:50

que faire? 52% des français ont donné les clés du coffre à un homme qui ne vit que pour les ors,le paraitre et les amis puissants!Si on comptabilise ce qu'il a dépensé en moins d'un an en receptions,voyages(en france et dans le monde)avec ses accompagnants,salaires,vacances et autres avantages on a déjà de quoi faire"tourner" qq collectivités locales !!Alors les cadeaux fiscaux,les braderies des biens publics(edf-gdf,autoroutes,metallurgie,les budgets militaires etc..)ça en creuse un de trou!!Mais pas pour tout le monde,biensur!!et si on fetait en Mai 2008 l'anniversaire du changement?!!!!a bientot Jacky.

PEILLE 2008 12/04/2008 00:38


ben j'ai bien envie mais comment ou et surtout avec qui ... et comme dirait Léo Ferré
1968 2008 non stop!
merci Christine de ses visites et de ces petits messages Jacky