DEMOCRATIE PARTICIPATIVE

Publié le par inconnu

"La demande de participation des citoyens à la vie locale n’a cessé de croître depuis plusieurs années. Les français souhaitent être consultés sur les décisions qui concernent leur vie quotidienne. La mise en œuvre des politiques locales peut de plus en plus rarement faire l’économie d’une concertation et d’un dialogue avec les citoyens. Aujourd’hui la mise en œuvre des politiques territoriales s’appuie sur des équations de plus en plus  complexes. Rendre lisible l’action publique locale aux yeux de l’opinion est pourtant un enjeu déterminant. Le suivi et l’analyse régulière de l’opinion des citoyens s’imposent comme un outil indispensable d’aide à la décision et à la communication". C’est aussi ce que l’on appelle la démocratie participative

"Quelle opinion ont les électeurs de l’action et de l’équipe municipale ?   

Quelle perception ont-ils de leur qualité de vie ?   

Quelles sont les attentes des administrés ?   

Quelles sont les priorités d’action ?  

Quelle opinion ont les administrés de l’avenir de leur territoire ?   

Quelles sont les actions prioritaires à mettre en œuvre pour assurer le développement économique, la sécurité des biens et des personnes, la protection de l’environnement… ? 

Comment améliorer les services aux particuliers des collectivités territoriales ou des usagers de services publics ou privés ?

Autant de questions qui reviennent régulièrement, les Citoyens attendent de leurs élus qu’ils les consultent, avant tout choix engageant l’avenir de leur commune".

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jean-pierre bosino 26/05/2006 10:32

Au moment où notre pays connaît une grave crise politique, il y a à encourager les initiatives qui ont pour objectif de rendre le pouvoir aux habitants, aux citoyens.
 

La démocratie participative ne peut pas être une mode, et il faut se méfier du système dans lequel nous vivons qui a une grande capacité à recycler pour mieux les vider de leur contenu, les pratiques qui peuvent permettre l'intervention des intéressés eux-mêmes dans leurs propres affaires; tout le monde ne met pas un contenu identique à la démocratie participative.
 

Pour ce qui nous concerne à Montataire, c'est aussi ce sur quoi je travaille au Conseil National des Villes, nous essayons de pousser la démarche jusqu'au bout, c'est à dire jusqu'à la Co-élaboration des projets avec les habitants. Bien sûr il peut et doit y avoir de l'information, de la concertation, mais la co-élaboration veut aller plus loin: bâtir ensemble habitants, élus, techniciens, "experts", le projet qui répond aux besoins exprimés et sur lequel nous sommes d'accord.
 

La démocratie participative conçue ainsi est un véritable enrichissement de la démocratie représentative puisqu'au bout du processus se sont bien les élus qui décideront avec le conseil municipal.
 

Au fond il est plus efficace et intéressant de décider après avoir largement débattu avec la population, que de prendre des décisions à quelques uns en cercle restreint. C’est en tout cas ainsi que je conçois ma fonction de maire, mon rôle d'élu et c'est ce qui peut permettre de réconcilier les citoyens avec la politique au sens noble du terme.
 

Jean-Pierre BOSINO
 

Maire de MONTATAIRE (60)
 

PEILLE 2008 30/06/2006 00:53

Nous partageons, à Peille 2008,  l'essentiel pour ne pas dire la totalité du commentaire de Monsieur le maire de MONTATAIRE, nous le remercions de sa contribution

Marie 12/05/2006 00:03

Les élus sont isolés de la population. Il faut qu'ils ecoutent