Des terrestres extras aux extra terrestres...

Publié le par PEILLE 2008

De nos jours et depuis quelques années une évolution de nos concitoyens porte à penser que nous ne voulons plus élire pour 6 ans nos Députés et autres Conseillers régionaux, généraux ou municipaux. Nous voulons exprimer nos opinions en direct. Comme si nous nous retrouvions aux origines grecques de la Démocratie. Le Président de notre République l’a bien compris, et vous Mesdames et Messieurs les Conseillers ?

Les groupes de Citoyens s’organisent sur internet, dans les médias… et si nous n’avons pas le sentiment d’être entendus nous risquons d’être contraints de nous organiser  dans la rue. J’ai de plus en plus la certitude que nos élus municipaux en sont restés à une Démocratie de représentation. Pour combien de temps encore ? À quand les commissions extra municipales, le Conseil municipal des jeunes, pour quand la mise en place d’une Démocratie, dont certains me disent à l’oreille qu’elle n’existerait même pas au sein du Conseil municipal? La cérémonie des vœux au village aurait pu être un moment de communication sur des projets, plutôt qu’une cérémonie convenue ou il y avait bientôt plus d’élus des environs que de Peilhasques. On apprenait, visiblement en même temps que certains Conseillers municipaux, quelques bribes d’actions pour 2009 avec entre autres : loger les militaires du Mont Agel dans l’ancien hôtel Belvédère, la création de quelques logements sociaux au village, d’un relais Assistantes Maternelles à la Grave de Peille ainsi qu’un espace de vie et un local pour les jeunes s’ils sont organisés en association... Que le souci principal était de préserver les finances de la Commune… et autres petites infos dans une ambiance relevant plus de la discussion de comptoir que de communication d’élus en direction de leurs  mandants. Pas étonnant après un festin des Baguettes plus tourné vers la gente canine que vers les humains !

De Projet, global, structurant pour les 15 à 20 prochaines années, il n’en fut point question. D’ailleurs il n’en avait pas été question lors de la campagne municipale. C’est bien ce que je vous reprochais à l’époque. ( la preuve au bout de ce lien: http://peille2008.over-blog.com/article-17166960.html)

« Non, non rien n’a changé, tout,  tout a continué » à Peille.

Vous portez les espoirs des anciens, et des moins anciens. Vos électeurs, une partie au moins, ont mis en vous des espérances qui remontent à la résistance, de ces anciens qui ont fait le maquis à ceux qui sont venus depuis les rejoindre et habiter ce curieux village. Ne cassez pas ces espoirs !

Pour certains il reste l’individualisme et le chacun pour soi.

Je ne peux m’y résoudre ! Battons nous pour sauver l’essentiel de ce qui fait la qualité de vie, pour nous et pour nos enfants…

Nous devons savoir, au plus vite, si vous avez ou non  une vision claire de ces fameuses 15 à 20 années à venir. Allons-nous ne devenir qu’un village dortoir, comme certains le craignent? Allons-nous rester dans notre isolement à l’écart des grands mouvements ? Avons-nous vocation à la ruralité avec la préservation des espaces naturels ? Au tourisme et alors auquel ? (oui je sais celui qui rapporte !) Mais de développement durable il n'est rarement question. Nous sommes à l’aube d’un nouveau Plan Local d’Urbanisme, l’adopter dans une telle pénurie d’idées pour l’avenir serait suicidaire. Alors, au-delà de nos différences cultivons nos convergences, « relevons-nous les manches » et là, la balle est dans le camp de nos élus… c’est bien à eux de prendre l’initiative de la mise en mouvement des forces qui existent dans notre Commune.

Vite avant qu’une immense majorité d’entre nous perdent définitivement espoir et confiance, je sais que pour certains c’est déjà trop tard !

Publié dans HUMEUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article