DEMOCRATIE PARTICIPATIVE

Publié le par PEILLE 2008

Un dispositif de démocratie locale participative a pour fonctions principales : 

     Pour la municipalité : 

     ·          de mieux appréhender les attentes et les besoins des habitants,

·          d’ouvrir des espaces de débat et de gestion des conflits, préalables aux prises de décision,

·          de mettre en place et de conforter les citoyennetés,

·          de renforcer une communication à double sens entre les élus, l’appareil municipal et les populations 

·          accessoirement, par l’organisation de conseils et d’activités de quartiers, de recréer des sociabilités intermédiaires. 

Pour la population :

·          de bénéficier d’une information plus complète sur les domaines les concernant. Pour chaque question ou projet descendants, il devra être prévu un dossier comportant les principales données et critères.  

·          de participer à la décision et au suivi pour au moins une partie des projets qui les concernent,  

·          de disposer d’espaces de dialogue et de gestion des conflits,  

·          de gérer des enveloppes budgétaires pour leur fonctionnement et des microprojets.  

·          de sensibiliser les habitants de leur secteur aux problèmes les concernant.  

·          d’ouvrir des espaces supplémentaires de sociabilité. 

 

Rappelons que la démocratie locale participative :  

·          Se met en œuvre selon des logiques principalement :  

1.      Territoriales (quartiers, …) : à partir de Conseils de quartiers qui seront à créer totalement.  

2.      Sectorielles (catégories sociales et/ou professionnelles) : à partir de commissions extra-municipales (appellation à définir plus précisément).  

·          Elle a un coût, et donc un/des budgets :  

L’un pour ses fonctionnements (et notamment information de la population du quartier, ….),  

L’autre pour des projets spécifiques.  

·          Elle est à concevoir davantage comme un processus évolutif, un processus éducatif, qu’un dispositif, même si cela se traduit par un/des dispositifs.  

·          En tant que processus, cela demande d’être, à chaque fois conçu comme une œuvre originale, adaptée à des cultures, à des comportements, à des quantités de populations : Il n’est pas question de faire « comme à Porto Alegre », ou ailleurs.  

·          Le dispositif doit évoluer en permanence, au gré des problèmes rencontrés et des évolutions des attentes ou des demandes.  

·          Elle n’a rien à voir avec le dispositif institutionnel qui constitue en fait, la plupart du temps, un dispositif clientéliste.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article