Déplacements et Stationnement

Publié le par PEILLE 2008

Stationnement et circulation.
Avec cet article nous avons décidé de commencer à jeter les prémices de ce que pourrait-être un projet municipal. Nous comptons sur vous pour nous y aider et connaitre vos besoins et vos souhaits.
Si nous pouvons dire que la circulation s’effectue normalement, nous ne pouvons dire que le stationnement est à la hauteur.
Cependant :
  • Faut-il vraiment construire ce parking qui va bétonner l’entrée est du village ? 120 places !
  • N’est-il pas possible de trouver des aménagements plus légers qui permettraient dans différents endroits de créer des places de stationnement supplémentaires ?
  • Ne peut-on pas intervenir pour demander aux entreprises de stationner en dehors des parkings de proximité notamment les fins de semaine et pendants les vacances ?
  • N’est-il pas possible de demander au policier municipal d’admonester, puis de verbaliser les « véhicules ventouses » ?
  • N’est-il pas possible de demander aux employés de l’hospice de se garer sur le parking arrière et ainsi libérer des places ? même s’il est nécessaire de déplacer la pointeuse !
  • Faire appel au civisme de chacun c’est légitime, cependant ne faut-il pas passer après quelques avertissements à des sanctions ? ne serait-ce pas le rôle du policier municipal notamment le soir et les fins de semaine ? au fait qui organise les horaires du policier ? Ne serait-il pas judicieux de les rendre variables ?
  • Faut-il être aussi tolèrant pour le stationnement résidentiel place Carnot, voir tolèrer ceux qui viennent travailler en voiture et laissent la voiture garée sur la place, même et surtout s'il n'ont ni livraison ni outillage à transporter?
Nous serions heureux de connaître vos avis sur ces questions. Nous serions également heureux de connaître vos propositions, vos idées.
 
Qui dit stationnement dit véhicules, c’est peut être en développant les transports en commun et pourquoi pas le covoiturage que nous pourrions peut-être résoudre une partie des problèmes de stationnement tout en travaillant au développement durable de notre village. Le tri sélectif, ce n’est plus suffisant !! Nous en reparlerons dans d’autres articles.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

roger 24/02/2007 17:37


    Le Parking de la Place Mary Garden ,
 

      une décision erronée sur le plan économique,culturel,éthique
 

     et inadaptée aux réels besoins de stationnement .
 


 
 

    En effet, les difficultés économiques annoncées et avérées des Mairies, des Régions et bien sûr de la France, nous promettent un avenir sombre à court terme .  La précarisation et l’insécurité sociale sont dramatiques parmi les citoyens .  Dans l’échelle des responsabilités, les Mairies se doivent d’être attentives et prévenantes devant ces événements .
 

     Quelques considérations peillasques : Nous sommes tous à faveur de la création de parkings à Peille Village .
 

1. Utilité publique : le projet annoncé est un budget mal réparti pour les habitants du Village. Ce devis de 6 millions d’euros  (qui,bien sûr, augmentera avec la conjoncture actuelle ) ne réglera pas le problème de stationnement . Il faut en construire tout autour du Village, à proximité de tous ses quartiers, car on sait bien que chacun gare sa voiture prés de chez lui. Les solutions sont là, simples, pratiques et relativement « peu coûteuses ».
 

     Avec la réalisation de « plates-formes architectoniques », il est possible de créer de nombreuses places de stationnement sur trois secteurs du Village .   Sans oublier une aire d’autobus ni la création de boxes-garages (si nécessaire).
 

2. Place Mary Garden :  en recouvrant le terrain de Mme Simoni et l’ancien jardin d’enfants à hauteur de la route on disposerait de plus de 30 places et stationnement de 4 autobus.En dessous de la « dalle Simoni » possibilité de créer 30 places couvertes avec entrée actuelle. Une partie du terrain de la famille Giordano (celle à même niveau que la Place) pourrait servir à la création d’un jardin d’enfants dont Peille manque depuis fort longtemps .Ainsi cette magnifique Place pourrait être réhabilitée, aménagée et mise à la disposition de tous les Peillois,grands et petits. Un espace vert,de tranquillité et de promenade ( le seul espace vert du Village ).. Sous la dalle du Pont,l’espace couvert ainsi créé,se transformerait en salle multi-fonctions ( festins,concerts,ect...).
 

3.Place de la République : en recouvrant le terrain « Gaudo » ( 2 planches ) cela amènerait la création de plus de 30 places de stationnement Ainsi, de même, la Place de la République pourrait être récupérée et mieux aménagée .
 

4. Place Saint Roch :Récupération de la Place avec la construction d’une « plate-forme » sur l’ancien terrain de la famille Toscano ( 2 planches ) ou bien  entre le Belvédère et l’ancienne Poste (une trentaine de voitures) .
 

5 . Quartier Pous, HLM : en recouvrant les 2 planches, devant les garages, la capacité totale serait de 25/30 voitures .
 

Voilà donc ce qui pourrait se faire en quelques mois ( par « tranches ») et qui permettrait,en outre de récupérer nos 3 Places principales,aux entrées du Village,ce qui lui donnerait un air plus accueillant et moins chaotique .Et de conserver nos quelques arbres centenaires qui résistent,tant bien que mal,à l’emprise du goudron, surtout les marronniers de Mary Garden qui portent encore dans leurs écorces la trace des coeurs entrelacés, gravés à « l’opinel » par nos parents vers les années 1930/40.
 

6. Considérations morales : Rayer la Place Mary Garden du paysage peillois est un sacrilège, une atteinte  à la mémoire des 4 dernières générations de Peillasques .
 

La gouvernance, d’un Pays,d’une Région ou d’une Commune,est basée sur
 

la raison et l’éthique .  Il est encore temps de revenir sur le projet initial, de retrouver nos racines et le « bon  sens » de nos aïeux afin que leur sagesse coule à nouveau dans nos veines,  cristallisant un peu mieux  notre union et notre liberté, en ces temps difficiles que nos enfants et petits enfants  devront affronter .
 

   Peille mérite d’être bien traitée et je ne doute pas que nous l’aimions tous .
 


 

                                                                               Roger Perruquetti